conseiller conjugal   orientation parcoursup

portable 06 13 83 48 99

Psychothérapie pour sortir de la solitude

La solitude ou comment ne pas la vivre en souffrance

Ne voir personne et rester seul chez soi : si pour certains cette image relève du cauchemar, elle est pour d'autres un idéal de vie. Pourquoi ?

Dans notre société, les solitaires peuvent susciter une certaine admiration par leur faculté d’autonomie. Leur indépendance révèle une grande force de caractère, à condition qu’elle soit relayée par des moments de sociabilité. Dans le cas contraire, leur repli peut faire penser à la phobie sociale.

 Un sentiment de suffisance

« Cela prouve que je n’ai besoin de personne. » disent certains. Complexe de supériorité ? En tout cas, une forme de suffisance prenant sa source dans l’enfance : si l’on m’a dit que j’étais le plus intelligent, le plus fort..., pourquoi irais-je vers l’autre, qui ne m’apportera rien ?

Quand l’éducation n’a pas inculqué le goût du partage et de la découverte d’autrui, l’enfant développe un égoïsme qui peut se manifester par le retranchement. A terme, il risque de souffrir du syndrome de l’imposteur : chaque rencontre lui fait craindre d’être « démasqué », pour apparaître dans toute sa banalité et son isolement.

Lire la suite de l'article "La solitude"